Quick Support

Les directions métiers s'emballent pour les technologies numériques

Les directions métiers s'emballent pour les technologies numériques

   

Une étude d'OpinionWay réalisée en France à la demande de Microsoft s'intéresse à la conception de l'entreprise numérique par les directions métiers. Ce serait le grand amour...

L'entreprise numérique a le vent en poupe. Selon une étude réalisée par OpinionWay pour Microsoft, 84% des décideurs métier sont persuadés du caractère stratégique des technologies numériques pour le succès de leurs entreprises et notamment pour leur propre métier. Cependant, cette déclaration d'amour est plus nuancée. Tout d'abord, tous les décideurs ne se sentent pas une âme de geek, loin de là. 41% se définissent ainsi comme peu ou pas technophiles. Au sein de ces 41%, 23% regardent les choses venir dans leurs entreprises traditionnelles et 18% freinent des quatre fers dans des entreprises déjà très orientées vers le numérique.

Une courte majorité, 59% donc, se définit comme technophile. 21% sont des évangélisateurs enthousiastes du numérique dans des entreprises n'ayant pas encore basculé et 38% se veulent des influenceurs. Cette population de 38% des décideurs métiers est la plus intéressante. Leur approche est pragmatique. Ils veulent avant tout un apport concret à la performance de leur entreprise par la transformation du modèle économique (77% des répondants de cette catégorie contre 62% en moyenne sur l'ensemble des catégories) ou la réduction des coûts (82% contre 74%).

Technologies numérique

Un Byod encore en devenir

Ceci dit, l'usage personnel des technologies numériques par ces décideurs métiers reste en retrait. Seulement 13% se considèrent comme des adopteurs précoces des technologies numériques et 31% déclarent utiliser un outil personnel, comme un smartphone ou un PC domestique, à des fins professionnelles (démarche Byod). Selon les directions métiers concernées, quelques particularités apparaissent. Ainsi, les directions générales sont intéressées par l'innovation et la réduction des coûts, ce qui est assez proche des préoccupations des directions marketing (compétitivité, nouveaux modèles économiques).

Bizarrement, les DAF sont peu tentés de voir dans le numérique un facteur de compétitivité (19% des DAF contre 33% de l'ensemble l'évoquent). Rentabilité et performance des équipes sont par contre des attentes de leur point de vue (respectivement 33% et 79% des répondants de la catégorie contre, en moyenne 31% et 60%). Les directions de la communication et des ressources humaines sont, de leur côté, intéressées par l'apport en image d'un bon usage des technologies numériques. Pour la DRH, le numérique contribue nettement à la marque employeur.


< Revenir aux Actualités d'ACI Technology

Simulez en ligne

Votre devis
en 3 clics !

Un forfait tout inclus

forfait maintenance informatique illimité

Offre spéciale

Audit
informatique 
offert
pour tous nos contrats ! 

>>CONTACTEZ-NOUS<<

>>ÊTRE RAPPELÉ(E)<<